• sidonie-voyance

    Ce jour-là donc, j’avais prévenu ma mère. « Bois pas trop, s’il te plaît » que je lui avais dit ; j’avais bien compris que c’était mal. Je suis rentrée vite, en me dépêchant sur le chemin, voyance en ligne gratuite, J’ai ramassé les bouteilles et les boîtes de médicaments. J’ai fait un peu les poussières. J’ai demandé à maman de s’habiller un peu. Quand la prof est arrivée, elle était encore un peu comateuse – ma mère, bien sûr. La femme est entrée, dans son tailleur bien coupé. Je pense qu’elle voulait faire bonne impression. Sur le pas de la porte de la salle à manger, elle a avalé sa salive. Elle a parlé un peu avec ma mère. Puis elle est partie, en lui répétant à quel point sa fille était fabuleuse. Je ne savais pas encore écrire. J’avais du mal, beaucoup. J’ai grandi. Pas mal.


    Tags Tags :